• slide 1
  • slide 2
  • slide 3
  • slide 3

Approche systémique

Vous êtes confrontés à des questions, des conflits, des crises à la maison ou au travail

Vous cherchez une aide et un soutien auprès d’un professionnel. Je suis Catherine DJOUMI-NARWA, psychologue psychothérapeute, j’exerce à Paris 10ème et vous propose un accompagnement adapté à votre situation. Mon approche, dans le respect des besoins et du rythme de chacun, mobilise vos compétences et favorise le changement.

Une définition

L’approche systémique est une méthode qui s’adresse à tous. Elle permet au thérapeute et à la personne ou aux personnes demandant de l’aide de tenir compte des questions et problèmes rencontrés dans la globalité de la réalité familiale en explorant ses aspects du passé et du présent.

Le modèle systémique appliqué à la thérapie individuelle, de couple, de famille et auprès de professionnels est à la fois simple et compliqué, aussi simple que de penser en cercles plutôt qu'en lignes.

 Pour moi, il a l'avantage et la caractéristique de rassembler des théories très différentes (théorie de l'attachement, théories psycho dynamiques, théories comportementales et biologiques, théories ethno psychiatriques) et  d’établir des ponts entre des pratiques et disciplines aussi variées que la Psychologie Médicale et la Psychopathologie Clinique.

L’intervention systémique favorise une autre façon de regarder ce qui fait problème et mobilise la personne comme acteur de son histoire. Quelque soit la singularité du dispositif j’accompagne la personne dans les étapes suivantes : identifier le problème, établir des objectifs, repérer les essais non aboutis, les insatisfactions et introduire un nouveau point de vue pour permettre au système de reconnaître ses compétences et de s’appuyer dessus pour trouver ses propres solutions.

Mes concepts

Voici quelques concepts systémiques sur lesquels je m’appuie:

Le patient désigné :

Il est l’expression d’une souffrance familiale. C’est lui que l’on met en avant. Il est désigné inconsciemment par la famille. En même temps, il participe à l’homéostasie familiale, c’est-à-dire qu’il participe à l’équilibre du système familiale et par là même en assure la survie.

La prise en compte de la dimension familiale :

Je prends en compte l’ensemble de la famille du fait que chaque membre à son importance même en son absence en séance.

La communication, linéaire et/ou circulaire :

La plupart du temps nous communiquons d’une manière linéaire. Dans une famille, la communication est circulaire. C’est un système ouvert, si un élément change, tout le système change. Dans une famille, chaque membre influence les autres, mais il est aussi influencé par eux. Le principe étant : « On ne peut pas ne pas communiquer ».

Le langage analogique, le langage digital :

On dit que 80 % du langage est analogique (mimiques, mots, comportements, pleures, rires…). En y étant attentif, on peut décoder ce langage. En fait, dans la communication, il y un langage verbal et un langage non-verbal. En systémie on utilise le langage analogique (des comportements) et le langage digital (verbal). Voilà pourquoi on a pu dire : «  Ce que tu es parle si  fort, que je n’entends pas ce que tu dis ».

Le mythe familial :

Chaque individu est porteur de son histoire familiale. Quand un couple se construit, chacun arrive avec son propre mythe familial. Ensemble ils vont construire leur mythe familial.
Le mythe est un ensemble de croyances partagées par tous les membres de la famille. Cette construction a une fonction régulatrice. Cela concerne la vie familiale, la nature des relations etc.…Ce sont des croyances organisées.

Psychologue et psychothérapeute à votre écoute. Diplômée de psychologie avec un parcours personnel analytique, formée à la thérapie systémique je vous reçois dans mon cabinet thérapeutique à Paris.

En tant que systémicienne je vise avec vous une résolution par la recherche d’un autre angle de vue.

Durant les thérapies je porte une attention aux interactions et à leur circularité ; au développement du système (changements au cours de l'histoire et du cycle de vie d'une famille) et à la co-évolution (reflétant une dynamique entre ces deux processus d'interaction et de développement).

Mes outils,

Voici quelques outils systémiques que j’utilise :

« Les sculpturations » méthode de Luigi ONNIS ;

Parfois l’émotion est trop forte pour pouvoir exprimer une situation verbalement. Le langage du corps peut alors donner accès aux ressentis. Imaginer et mettre en formes des « sculptures » qui représenteraient le type de relation tel que la personne le perçoit (dans le présent, le passé, voir le futur).

Le génogramme :

C’est la représentation graphique d’une famille sur trois générations, avec les liens qui les unissent, avec des informations sociales, médicales (mariage, rupture, naissance, décès, maladie …). Cet outil permet de faire des hypothèses sur la façon de relier un problème au contexte familial.

Le jeu de l’Oie « loi systémique » :

C’est un médiateur dans la communication, surtout quand il y a blocage, il libère la parole.
Il se présente comme le jeu de l’oie initial, mais avec moins de cases.
1ère phase : Il faut se mettre d’accord. C’est l’appartenance au groupe familial, à une histoire collective. (10 cases qui représentent les 10 grands évènements de la vie familiale).
L’approche de cette première phase permet et/ou favorise une communication entre les différents membres d’une même famille. Ensemble, ils se mettent d’accord sur les événements choisis.
2ème  phase : Permet de se différencier car dans une famille on existe aussi en tant qu’individu. La proposition est de donner son choix (forcement subjectif) d’une série de cartes aux représentations symbolique.
Dernière phase : chacun écrit sur un papier ce qu’il y a pour lui dans la case départ et la case avenir, l’origine  et le destin familial.

Contactez-moi

t